... et les autres

Petit historique notre lycée

A quelques dizaines de mètres au-dessus de l’étang du plessis, la cité scolaire de Montceau les Mines a vu sa première pierre posée le 8 juin 1952. Il faut attendre quelques années pour que les élèves effectuent leur première rentrée officielle dans les locaux du collège moderne et technique en octobre 1955. Le collège intègre la section industrielle féminine de la section professionnelle du cours complémentaire.

En 1956, il reçoit déjà 1000 élèves en premier cycle, deuxième cycle général, second cycle technique et un centre d’apprentissage. Il devient Collège National Technique et Moderne le 1er août 1957.

En 1968, les collèges et les lycées se séparent d’où la perte du premier cycle réparti dans les différents collèges de la région.

En 1977, le centre d’apprentissage industriel devient un lycée professionnel et s’installe à Blanzy ; malgré tout, notre lycée attire beaucoup d’élèves avec un maximum en 1989 avec 2112 élèves.

A la rentrée 1987, le lycée polyvalent avec son lycée professionnel, est officiellement autorisé à porter le nom d’Henri Parriat (1910-1975), professeur à Montceau.

Depuis sa création en 1956, le lycée a connu des transformations afin de s’adapter au nombre croissant d’élèves. Les derniers grands travaux remontent à 2005 avec une extension des locaux qui abritent l’administration, la vie scolaire et une grande infirmerie ainsi qu’un CDI à l’étage. De plus, un ascenseur a été mis en place pour les élèves qui en ont besoin, sachant que le lycée est construit sur 5 étages.

Pourquoi une salle Raymond Renaud et ses camarades ?

La salle polyvalente a été baptisée du nom de Raymond Renaud et ses camarades en janvier 2015.

Le 3 décembre 1940, Raymond Renaud, qui a 17 ans, est arrêté avec Charles Renaud pour distribution de tracts communistes. Il fait de la prison puis est libéré.  Le 14 août 1942, il est de nouveau arrêté puis déporté le 17 septembre 1943 au KL  Buchenwald. Il continuera à résister clandestinement au sein du camp et deviendra membre homologué de la Brigade française d’action libératrice.

C’est en intervenant auprès des jeunes depuis plus de 20 ans que M. Renaud perpétue son « devoir de mémoire ». En novembre 2014, il a été promu Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur.

Le gymnase Besseyrias

Après plusieurs années passées à Lyon, Jean-Pierre Besseyrias a enseigné l'EPS pendant vingt ans au Collège Saint-Exupery à Montceau. Il est arrivé au Lycée en 1990 et est devenu assez vite le coordinateur de l'équipe, s'est impliqué avec ses collègues dans la construction du Gymnase (inauguré en 1992) et en tant que responsable de district de l'UNSS a organisé de nombreuses rencontres dont les championnats de France de rugby par exemple. Passionné de pédagogie, il a toujours oeuvré pour que l'EPS et le sport soient des éléments essentiels de l'éducation des jeunes et ne soient pas relégués au dernier rang des disciplines.

Apprécié de tous pour sa tolérance, sa discrétion mais aussi sa pugnacité souriante, ce sont ses collègues d'EPS qui ont proposé de baptiser le gymnase de son nom. Ce qui fut fait en 2009 en présence du Recteur, d'un représentant de la Région, de  nombreux collègues et de sa famille.