Classe prépa TSI

Une CPGE réservée aux bacheliers professionnels

La CPGE du Lycée Henri Parriat accueille chaque année environ 35 étudiants exclusivement titulaires d'un bac professionnel à dominante industrielle.

Cette formation se déroule en trois ans. La première année est une année de remise à niveau, particulièrement axée sur la maîtrise du  calcul, de l'orthographe et de l'expression, ainsi que sur la culture générale, grâce à de nombreuses sorties culturelles.

Les deux années suivantes sont dévolues à la préparation des concours avec un volume de cours relevé dans les matières scientifiques.

Objectif de la filière

L'objectif de cette formation est de préparer les étudiants à réussir les concours d'entrée en écoles d'ingénieur, à l'issue de leur troisième année.

Ces deux concours (Concours Commun Polytechnique et Concours Centrale Supélec en filière TSI) ouvrent la voie à la plupart des écoles d'ingénieur, dont les plus prestigieuses (Centrale, Mines, Polytechnique, etc.).

Des dispositifs adaptés

La diversité du public accueilli a nécessité la mise en place d'un grand nombre de dispositifs pédagogiques adaptés à la spécificité de chacun. Ainsi, la différenciation dans l'enseignement, la remédiation systématique des lacunes, une aide du soir par des élèves polytechniciens, les interrogations orales régulières et le tutorat de chaque étudiant par un membre de l'équipe enseignante sont des éléments très importants de la formation.

De plus, le travail en groupe est grandement favorisé par le caractère obligatoire de l'internat.

Des profils variés

Nos étudiants proviennent de formations très diverses (ELEEC, SEN, Menuiserie, Ébénisterie, etc.), il n'y a donc pas de profil type auquel cette formation serait réservée.

Outre un niveau correct requis dans les matières scientifiques et littéraires, les seuls éléments indispensables à la réussite sont la motivation et l'assiduité.

De belles réussites

Sur les trois dernières promotions, 97 % des étudiants ont réussi à intégrer une école. Parmi les plus belles réussites, citons :

  • École Polytechnique (2014) ;
  • Mines de Paris (2015, 2016) ;
  • ENS Cachan (2016) ;
  • ENSTA (2015) ;
  • ENSAM (2013, 2015) ;
  • Écoles Centrales  (2013, 2015).

Quelques témoignages

" Ne voulant pas aller en cursus général après la troisième, je me suis orienté en Bac Pro sans savoir qu'après, j'allais être limité dans ma poursuite d'études. J'étais passionné par les sciences et techniques et je voulais continuer au minimum jusqu'à Bac + 5. Je n'ai pas hésité à venir, et je ne regrette pas du tout ce choix " (Wassim, 1ère année).

" Les sorties culturelles nous permettent non seulement de relâcher la tension, mais aussi de nous cultiver sur des sujets que nous n'aurions sûrement pas eu l'occasion d'aborder. Que ce soit le théâtre, le cinéma, la sortie à Paris, tout est bon à prendre ! Notre internat est devenu, depuis un an et demi, notre nouveau chez nous. Une bonne ambiance de travail règne dans les étages, ce qui permet à tous de s'entraider dans de bonnes conditions. La classe prépa restera, quoiqu'il arrive, ma plus belle expérience et j'en suis fier " (Simon, 2ème année).

" L'aide des professeurs et des polytechniciens est importante pour notre réussite et tout cela est bien organisé. Le dispositif de remédiation, les colles et les TD sont vraiment enrichissants et permettent d'acquérir les compétences de base en première année, que l'on approfondit ensuite en deuxième et troisième année. " (Sullivan, 1ère année).

" Récemment, notre classe de deuxième année est partie une semaine au ski. Ceci nous a permis de nous dépasser, d'être soudés et de faire le point avec nos professeurs.  Nous sommes rarement seuls et de belles amitiés se créent " (Clélia, 2ème année).

" La troisième année permet de compléter nos connaissances et de voir enfin des applications directes de toutes les théories vues durant les deux premières années.

A environ deux mois des concours, le travail à fournir est très important. Le stress et la fatigue se font sentir, mais l'équipe enseignante est là pour nous aider à tenir le coup ! " (Nicolas, 3ème année).

Comment se fait l’admission ?

Par la procédure admission post-bac