Vers une labschool au lycée

Madame la Rectrice

Lancement du comité de pilotage de mise en place de la "Labschool" du Lycée Henri Parriat

Madame Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon et chancelière des universités, a ouvert les travaux de mise en place du dispositif « labschool » - école laboratoire, ce vendredi 26 janvier 2018, dans le cadre de la mise en place de l’Académie apprenante.

Elle a toutefois tenu, avant de diriger le comité de pilotage, à rencontrer des élèves de terminale pour les sensibiliser aux enjeux et modalités du nouveau dispositif d’orientation post bac du plan étudiant 2018 et de son application PARCOURSUP. Alors que les élèves étaient réunis pour une présentation des filières IRTESS, IFSI, PACES, elle a pu échanger avec eux sur leur parcours et leurs futurs choix d’orientation.

Lors du comité de pilotage, entourée des vice-présidents de région, MM. S. Guiguet et JC. Lagrange, mais aussi de Mme MC. Jarrot – maire de Montceau les mines – et de divers représentants de l’Education Nationale, elle a rappelé l’enjeu majeur que représentait le projet pour la modernisation de l’école non seulement dans ses pratiques mais aussi dans sa dynamique territoriale avec les nécessaires liens que devrait continuer à tisser le lycée Parriat avec les collèges du secteur et les écoles primaires.

Eric Fournier, à la tête de l’établissement depuis la rentrée 2017, et depuis longtemps déjà implanté sur le bassin Montceau-Creusot, a assuré que le travail en réseau initié avec les autres établissements sur des thématiques diverses serait non seulement maintenu mais accentué par la présence du dispositif  «labschool» qui offrira un outil moderne, performant et ergonomique pour les innovations pédagogiques existantes et à venir.

Le projet ambitieux qui devrait se matérialiser à la rentrée 2018 s’appuiera sur une équipe d’enseignants de l’établissement, qui auront à fédérer les projets internes mais aussi à élargir l’utilisation de cet outil à de nouveaux champs et de nouveaux partenaires. Le dispositif d’école – laboratoire a aussi vocation à s’appuyer sur la recherche et c’est à ce titre que des échanges ont eu lieu avec les représentants de l’IREDU et du CRI et pour la formation continue et initiale, la directrice de  l’ESPE et le directeur régional de CANOPE pour définir des modalités de fonctionnement.

Madame la rectrice et ses services ont terminé en dressant une feuille de route pour la période à venir en réaffirmant l’ampleur de la tâche et de l’enjeu que représentait le projet mais aussi l’enthousiasme qu’il suscitait autour de la table.

Retour